Avec qui une personne dépressive doit-elle parler de dépression ?

Parler de son mal-être à un professionnel de santé est indispensable. Cela peut permettre d’établir un diagnostic précoce et augmente ainsi les chances d’aboutir à une récupération totale de l’épisode dépressif.

Avec qui une personne dépressive doit-elle parler de dépression ?

Si vous pensez traverser un épisode dépressif, vers qui vous tourner ?

En parler à un proche peut sembler naturel. Les personnes qui vous connaissent et sont bienveillantes à votre égard sont en effet bien placées pour vous écouter. Pourtant, il est souvent plus difficile d’aborder ce sujet avec les personnes qui ont tissé avec vous un lien affectif : vous pouvez craindre de les inquiéter, ou de les décevoir. Elles, de leur côté, peuvent, sans le vouloir, se montrer maladroites.

En parler à votre médecin traitant est peut-être une solution : neutre, objectif et professionnel, il saura vous écouter sans que vous ne craigniez un « jugement ». Seul un professionnel de santé tel que votre médecin traitant ou, le cas échéant, un spécialiste, pourra poser un diagnostic précis sur votre mal-être et vous proposer une prise en charge adaptée.

Dans tous les cas, une fois le diagnostic clairement établi, n’hésitez pas à parler de votre maladie à vos proches. Cela les aidera à comprendre vos changements d’humeur, votre tristesse, votre manque d’entrain… Ils pourront par ailleurs vous soutenir au quotidien.