Actualités
02 juin 2015

Dépression, stress : les applis mobiles nouveaux thérapeutes ?

Une appli mobile pour apporter un soutien psychologique ou gérer une période de stress ? Aujourd’hui, il en existe beaucoup mais sont-elles vraiment efficaces ? Éléments de réponse.

Le journal de bord
Ces dernières années, de nombreuses applis mobiles ont été créées pour aider les personnes souffrant de mal être psychologique. Il existe d’abord les applications dites introspectives, celles qui vous proposent de tenir un journal de bord de vos états mentaux. Dans certains cas, ce journal va encore plus loin en posant des questions à l’utilisateur, en détectant les situations à risque et en conseillant le recours au médecin le cas échéant. Un exercice utile et bénéfique en soi même s’il ne se substitue en aucun cas à la thérapie explique le Professeur Philippe Fossati, psychiatre à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris.

Pensées positives et séances d’échangesD’autres applications mobiles poussent les patients à prendre un moment durant la journée pour lire des citations philosophiques inspirantes, contempler des photos de nature relaxantes et même méditer. Certaines proposent des exercices : contrôle de la respiration pour diminuer le stress, désensibilisation par le mouvement des yeux.

Un autre type d’applications fait office de plateformes de discussion où les utilisateurs peuvent parler de leurs problèmes. Certaines mettent en relation les patients avec des écoutants anonymes... Une pratique à ne pas confondre avec les e-thérapies dispensées par des professionnels, prévient Joël Swendsen, Directeur de recherche du CNRS à l’Institut de neurosciences cognitives et intégratives d’Aquitaine.

Dépression : mieux vaut consulter son médecin
Si ces applications aident ceux qui n’osent pas consulter, il faut cependant distinguer les applications de bien-être grand public de celles qui s’adressent à une population malade, souligne Joël Swendsen. Dans tous les cas, un état dépressif qui dure dans le temps doit faire l’objet d’une consultation médicale qui permettra de mettre en place un véritable accompagnement personnalisé et un traitement efficace.

Source
Joël Swendsen, Directeur de recherche CNRS à l’Institut de neurosciences cognitives et intégratives d’Aquitaine
http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20150204.OBS1670/e-therapie.html 
Numéro d’autorisation : NOTPR-15.04-00003566